Festival photo La Gacilly

Bellevue durable et l’exploration photographique

Avec le projet Bellevue durable, l’équipe éducative du collège souhaite sensibiliser les élèves aux enjeux environnementaux et les inviter à imaginer un monde pérenne, divers, respectueux de la nature et des espèces.

Depuis qu’il existe, le Festival Photo La Gacilly s’est donné pour objectif de questionner le rapport entre les Hommes et leurs environnements.

Cette année, deux thématiques se partagent l’affiche :

  • PLEIN NORD : Les photographes invités immortalisent, pour certains, le quotidien des populations des pays nordiques et scandinaves et, pour d’autres, les paysages, la faune et la flore. « A travers la richesse des écosystèmes, ils nous exposent les menaces du réchauffement climatique qui pèsent sur certaines ethnies » (dossier pédagogique du Festival).
  • LE MONDE DE DEMAIN : Les photographies présentées montrent les impacts des activités humaines sur les paysages, les espèces, les conditions de vie des humains. Elles permettent « d’imaginer et de porter un regard critique sur le monde de demain tout en explorant diverses régions du monde : la faune sauvage d’Afrique, le cours du fleuve Tigre, le Mexique, Madagascar… » (dossier pédagogique du Festival).

Une sortie au Festival est donc l’occasion d’impulser une réflexion chez les élèves dès le début d’année. Puis, de nombreuses réflexions et divers travaux seront menés en classe, tout au long de l’année. Nous les relaterons dans notre rubrique « Bellevue durable ».

Découverte et travaux pratiques

Vendredi 24 septembre, toutes les classes de 5ème ont ainsi quitté le collège au petit matin. Et c’est dans un magnifique brouillard que La Gacilly a accueilli les élèves et leurs professeurs et CPE.

Tout au long de la journée, équipés de questionnaires concoctés par leurs enseignants, les élèves ont arpenté les rues et les jardins de la ville.

Différentes activités leur ont été proposées :

  • Visite guidée, animée par deux médiatrices du Festival.
  • Rallye-photo : un jeu élaboré par le Festival, grâce auquel les élèves doivent découvrir un mot mystère à partir de détails de photos à rechercher parmi les expositions.
  • Jeu de cartes zoom-zoom : les élèves choisissent des photographies et répondent à des questions telles que « Et si vous pouviez entrer dans le cadre, que feriez-vous ? » ou « Si cette photo pouvait vous murmurer quelque chose, que vous dirait-elle ? ».

  • Défi photo : l’occasion de prendre la place du photographe en tentant de reproduire une scène observée sur un cliché.

  • Décryptage d’images : les élèves tachent de comprendre la technique utilisée et le message que Nick Brandt a voulu faire passer dans son projet This empty world.

Une journée bien remplie, durant laquelle cette « petite » troupe n’a pas manqué de se promener et de se sustenter !